Serbotel Le salon des métiers de bouche de l'hôtellerie & de la restauration 17 au 20 octobre 2021 Parc des Expositions - NANTES

Chambre de Métiers et de l'Artisanat

L’artisanat est la première entreprise de France. Quelques chiffres clés :
• 1 300 000 entreprises
• 300 milliards de chiffre d’Affaires
• 3,1 millions d’actifs


Panorama des entreprises artisanales alimentaires françaises :
• 72 436 entreprises alimentaires
• 37,4 milliards de chiffre d’affaires
• 325 400 actifs


Source : chiffres APCMA, avril 2018 / chiffres clés de l’artisanat, Direction Générale des Entreprises, 2018


La région des Pays de la Loire : des entreprises artisanales alimentaires dynamiques
Le nombre d’entreprises artisanales alimentaires (en 10 ans) a connu une progression de 43 % en Pays de la Loire et 90 % en Loire Atlantique ! L’emploi salarié sur cette même période a augmenté de 13% en Pays de la Loire et 32% en Loire Atlantique !
Une dynamique en devenir avec l’augmentation du nombre d’apprentis de 31% en 10 ans.


Des entreprises qui doivent s’adapter aux nouvelles pratiques alimentaires des français
Hier l’alimentation faisait la société, aujourd’hui la société fait l’alimentation. Fléxitarisme, mangeur glocalisé (du mondial au local), nouvelles pratiques d’achat (nomadisme, alimentation connectée...), alimentation durable, authenticité, qualité, saveurs...le consommateur est multiple.
De plus, il aura des comportements alimentaires différents suivant les heures, les jours, les années, les lieux, les occasions...

 

 

2 RDV incontournables pour rencontrer des entreprises artisanales innovantes 

 

Téléchargez l'invitation en cliquant ici

 

> Le Président Philippe BELY et l’ensemble de ses équipes ont le plaisir de vous inviter à rencontrer des dirigeants d’entreprises artisanales et partager leurs expériences autour d’un cocktail déjeunatoire.

Chaque midi de 11h à 13h, du 20 au 23 Octobre 2019
 

Rendez-vous au :
STAND DE LA CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L’ARTISANAT
Stand n° 514
Mezzanine du Grand Palais

 

 

> La Chambre de Métiers et de l’Artisanat, la Chambre de Commerce et d’Industrie et la Chambre d’Agriculture en partenariat avec le Département de Loire-Atlantique, vous invitent sur son espace « Manger local ».
Cet espace accueillera pendant 4 jours plus d’une trentaine de producteurs et de transformateurs locaux. Il vous sera également proposé des animations culinaires
avec le chef Pierre Chatalain «Le palais créatif».

Si vous souhaitez rencontrer de futurs fournisseurs de produits locaux de qualité, n'hésitez pas à vous inscrire ! 

Rendez-vous ESPACE « MANGER LOCAL »
Stand N° 501
Grand Palais niveau 3

 

Le mot de Philippe BELY, président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat 44

 

Quels sont les principaux enjeux d’après vous que les métiers de bouche, l’hôtellerie et la restauration doivent relever en 2019-2020 ? Quels sont les changements majeurs-innovations à venir d’ici 5 à 10 ans dans ce même secteur ? 

L’enjeu fort est celui des compétences. Travailler dans ce secteur nécessité aujourd’hui des compétences qui vont bien au-delà des seuls savoirs liés à la technique. Certes, le savoir-faire est indispensable et il s’affiche souvent en vitrine de l’entreprise, ou dans un salon comme SERBOTEL : dans ce cadre d’ailleurs, les évolutions techniques et technologiques ne sont pas neutres et il faut les intégrer ! Néanmoins, le numérique, la gestion des ressources humaines,
les enjeux marketing et commerciaux évoquent des compétences complémentaires qui sont tout autant essentielles à la compétitivité des entreprises.
Ainsi, la formation initiale et professionnelle continue sont de véritables leviers de performances : la CMA 44 participe à répondre à cet enjeu en s’appuyant sur l’URMA-CIFAM. L’Apprentissage, la formation des salariés, des ateliers spécifiques organisés par la Cité du Goût et des Saveurs sont des outils au service des besoins de compétences des entreprises.

 

 

On parle beaucoup d’évolution des métiers. Comment voyez-vous l’évolution des métiers de bouche, de l’hôtellerie et de la restauration à 5/10 ans ? Comment anticipez-vous et accompagnez-vous ces changements ?

La tendance actuelle met en lumière ce que font les Artisans depuis fort longtemps : la proximité, les circuits courts, la prise en compte de l’environnement sont des quasi-exigences et ces évolutions se confirmeront.
Ainsi, c’est l’authenticité de ce que propose un Artisan à ses clients, à ses fournisseurs et à ses salariés qui rythmera la dynamique de l’entreprise : s’approvisionner localement, proposer des produits de saison, impliquer ses collaborateurs en travaillant sur la Marque Employeur… Tous ces aspects guident l’avenir du secteur et conditionneront l’ancrage de ces métiers dans les territoires mais aussi dans notre culture.

 

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer, s’installer ? Quelles qualités, aptitudes doit-il avoir ?

Il est évident qu’un jeune doit s’imprégner de ces enjeux et prendre en compte les évolutions citées. Aujourd’hui, j’ajouterai qu’il faut qu’il sache, en permanence, innover ! Innover ne signifie pas « inventer un nouveau produit chaque semaine » : l’innovation est commerciale pour attirer des clients et se démarquer, elle peut-être aussi managériale pour attirer des collaborateurs dans un contexte de fortes tensions en matière de recrutement.

 

 

Pourquoi est-il important pour vous d’être une nouvelle fois présent sur Serbotel en octobre prochain ? 

C’est important et naturel, et à deux titres.
D’abord, nous sommes là pour porter l’image de l’Artisanat de l’Alimentation et de la Restauration, à côté des Organisations Professionnelles. Il est indispensable que ce secteur reste attractif et que les métiers soient valorisés.
A côté de cela, il s’agit concrètement d’accompagner ces professionnels : durant le salon, nous sommes un support pour leurs concours, leurs évènements et d’ailleurs nous en organisons nousmême pour aller plus loin. Tout au long de l’année, nous sommes aux côtés des entreprises en matière de conseil et de formation.

À télécharger